Edito

 

 

C’est l’impertinence, la pensée, le rire, l’intelligence et la liberté d'expression que l’on voudrait faire disparaître.

Il nous reste à tous la responsabilité de la suite.

Agir, parler, travailler, écrire, penser, rire aussi.

 

Et nous, en tant qu'artistes, nous avons à continuer de bâtir par les arts et la culture une société dans laquelle chacun peut être libre. Par les œuvres, les rencontres et les échanges. Et pour être libre de penser, nous avons à vous faire voyager, vous public, dans l'imaginaire.


Reprenons au début.

Il y a plus de 25 siècles, le culte de Dionysos, dieu des récoltes, donnait naissance au théâtre. Une fête, une ode à la vie. Forts de cette invention, les architectes se mirent au travail et reproduisirent à l'immense des amphithéâtres de plusieurs milliers de places. (Construits en pierre ou taillés dans la roche avec perfection par des centaines d'ouvriers, sans machine à moteur ni niveau électronique !).

Les grands poètes grecs, Sophocle, Eschyle, Euripide, Aristophane y transposèrent les mythes fondateurs, rapportés jusque là par des conteurs comme Homère.

Les grecs, inventant la catharsis, le besoin de s'identifier aux héros, posèrent ainsi la nécessité du théâtre. Et tout le monde alla au théâtre, naturellement, chaque représentation étant suivie d'un échange.

 

Non loin de là sur Terre, les Balinais  dansaient depuis toujours le théâtre sacré. Racontant le Ramayana, mythe fondateur, à travers toutes sortes de techniques, masques, marionnettes d'ombre, danse, transe… Chaque village possède ses acteurs danseurs musiciens et tout le monde vient au temple.

 

Le théâtre est sacré parce qu'il est resté un espace magique où l'on sait faire apparaître une forêt avec une fleur, un palais avec une chaise. Où une armée peut débarquer et où un coq peut parler à un merle. Où l'on peut détester un tyran et éprouver de la compassion pour lui. Où le héros fragile vainc le dragon. Où l'on rit, où l'on pleure, où l'on a peur, où l'on voyage hors de soi. Où c'est magique parce que tout ça a lieu alors que les acteurs sont là, devant nous, en chair et os. Et que leurs émotions nous transpercent l'âme.

 

En 2014, l'Agence de Voyages Imaginaires a fait sillonner Rodrigue, Chimène, Mr Jourdain, Antigone et Créon à travers la France. Juliette et son Roméo ont traversé l'océan. Ces personnages auront vécu leurs drames, leurs passions, leurs amours, leurs espoirs et leurs bonheurs devant prés de 30000 spectateurs de tous âges.

Quasiment après chaque représentation nous aurons partagé avec des spectateurs tardifs installés à nos Tables Nomades, un peu de musique, et assouvi beaucoup de curiosités passionnées :

Comment se fabrique un spectacle ? D'où viennent ces idées ? Merci pour tant de joie !

 

2015 verra naître (si les dieux du théâtre le veulent) un livre qui retrace 35 ans de nos explorations théâtrales. Et un nouveau spectacle, Le Conte d'Hiver, de William Shakespeare, qui sera la recréation d'une première version qui vit le jour en 2002…

Qui raconte l'histoire d'un tyran capable de tuer par jalousie…

 

Le théâtre est une nécessité.

Un pays sans culture, c'est comme un bébé sans amour, ça sombre dans le marasme.

 

Nous, modeste compagnie de théâtre, fabrique de rêves et de moments de joie, pressons vivement ceux qui nous gouvernent et qui choisissent pour nous, de prendre leur part de responsabilité à la montée du désespoir et de veiller à garantir la continuité d'un service public de la culture, et l'égalité d'accès pour tous à une vie culturelle fondée sur la diversité.  C'est une des réponses à la montée de la haine.

 

Bonne année à venir !

À vos joies, à vos amours, à vos idéaux !!!

Soyons fous, soyons solidaires, ouvrons les yeux, regardons ailleurs !

Ensemençons de bonnes graines  et semons de la joie !!!

Fabriquons notre avenir !

 

 

L'Agence libre de Voyages Imaginaires



TELECHARGEZ LE CALENDRIER 14-15
(Cliquez sur l'image ci-dessous)

Calendrier 14/15




--------

musique !musique !


Ecoutez les musiques d'Antigone
et du Bourgeois!
Composition : Vincent Trouble.
--------

 

Messages

Sur le sentier d'Antigone à Cognac

Merci à Valérie et à ses anges ! Nous avons passé une magnifique soirée en votre compagnie ! Le spectacle, le repas, la musique : tout était parfait ! Nous reviendrons vous voir ! Grosses bises des profiteroles...

amalgame

Envoyer des vœux et un bulletin d'adhésion en même temps c'est une "drôle" de communication... vos vœux sont-ils sincères ou pour chercher des sous vous flattez votre public ?! Arrêtez l'hypocrisie en 2015, ça ne fera pas de mal !

ou l'art de n'en pas faire, des amalgames...

C'est bien mal connaitre cette compagnie que d'essayer de la salir en la soupçonnant de "flatter" son public dans ses éditos...
Elle n'a pas besoin de cela. Elle emporte l’adhésion de milliers de personnes en véhiculant des valeurs de paix et d’harmonie, d’échanges, de complicités artistiques et humaines dont il serait bien, au passage, qu'elles soient partagées par le plus grand nombre sur terre...
Ils sont en accord avec leurs idées généreuses, au plateau comme dans la vie, soyez-en assuré.
Allez les voir jouer, discutez avec eux à l'issue des représentations...
Vous changerez vite d'idée et votre pseudo "Amalgame" pourra assurément se lire au second degré.
A en croire ce que vous écrivez, vous souhaitez pour 2015 lutter contre l'hypocrisie ?
D'accord avec vous.
Dans ce domaine, il y a du boulot et une année n’y suffira pas...
Mais ce n'est pas en prétendant qu'untel est hypocrite qu'on avancera.
Si l'on veut être efficace et empêcher les nuisibles d’agir au détriment de millions d’êtres sur terre, cela passera aussi par sa propre capacité (ou pas) à se remettre en question. Viendra ensuite (ou pas), la question de la cible…
Allez, bon courage petit scarabée…

un peu choqué par

un peu choqué par "Amalgame", on a longtemps hésité à répondre quoi...
Assez longtemps pour qu'un spectateur le fasse pour nous, mieux que nous !
Merci libellule !
Phil

Antigone La Ricamarie

un grand merci pour votre spectacle, votre adaptation de la pièce de Sophocle Antigone, les élèves ont apprécié la représentation!

je vous souhaite une bonne route dans vos périples théâtraux, au plaisir de vous revoir jouer!

Bien cordialement,
Nathalia Fabrège, collège Louis Gruner, Roche La Molière

Sur le sentier d'Antigone

Une représentation magnifique par son texte, sa scénographie, sa musique et le jeu impeccable des acteurs.
Sur le sentier d'Antigone nous fait revivre le dilemme de Créon, la détermination de la petite Antigone et la couardise instaurée par la hiérarchie d'une société de cour.

Couardise qui paraît terriblement actuelle d'ailleurs. Le clown Séraphin et ses innombrables voix/expressions nous invite à repenser nos idéaux, on en ressort plus lucide, prêt à résister.

Merci

Laura (spectacle La Rampe- La ponatière Echirolles)

Sur le chemin d'Antigone Echirolles

Merci a la Compagnie, les anges gardiens musiciennes et surtout a Valerie/Seraphin pour faire partager ce classique avec tant de poesie et d'humour mais en laissant la place a la tragédie.

Un moment de partage en famille, que nous avons adore. Nous sommes fans.
Nous avions adore El Cid l'annee derniere a l'Hexagone de Meylan.

Continuez vos belles adaptations et creations.

Nathalie

El Cid à Oyonnax

je pensais allez voir le lac du cid, puis quand j'ai vu vos têtes je me suis dit que ce devait être le cidre qui vous rendait ainsi et finalement j'ai beaucoup aimé... comme quoi le hasard fait parfois bien les choses.
Bravo merci et ne lachez rien.

El Cid à Oyonnax

Merci, merci, merci pour cette magnifique soirée !
yb

Le Cid en famille @ Oyonnax

Rêver sa vie ou vivre son rêve.... Belle leçon de vie que votre compagnie.
Votre spectacle était beau, harmonieux, généreux ....ça faisait longtemps que je n'étais pas sortie d'un spectacle de théâtre avec des lumières dans les yeux. Merci de nous rappeler que la vie est magique.