QUI SOMMES NOUS ? newsletter facebook

Présentation de la compagnie


ico_star25 Plan de vol 2016/2017 (.pdf)  ico_star25 Plan de vol 2015/2016 (.pdf)  ico_star25 Plan de vol 2014/2015 (.pdf)

Une identité, un projet

L’Agence de Voyages Imaginaires est une troupe de théâtre.

Son projet artistique en relie tous les membres, artistes, techniciens et administration, et il est le moteur de son fonctionnement. La spécificité de l’écriture dramatique et scénique, le travail musical, la recherche collective et le travail de formation permanents nécessitant de longs temps de répétitions, sont indissociables de la réalité et de l’esprit de la troupe.


Depuis 1979, Philippe Car et son équipe explorent les époques et les genres en adaptant très librement des textes de roman (Dracula, Les Mystères de Marseille, L’Histoire de Taor Malek), des légendes (Tristan et Yseult) et des pièces du répertoire classique (Une des dernières soirées de Carnaval, Le Malade Imaginaire, La Puce à l’Oreille, Roméo et Juliette, Le Conte d’Hiver, Iphigénie, Electre, Le Bourgeois Gentilhomme, Antigone, Le Cid). La liberté de l’écriture et l’adaptation très personnelle de ces œuvres donnent naissance à un ensemble de créations totalement originales et personnelles. Et c’est un véritable voyage dans l’histoire du théâtre.

Philippe Car est formé à l’école du geste. Sa troupe fabrique un théâtre d’images. Les techniques traditionnelles (machinerie, masques, marionnettes, ombre…) sont ré-explorées, réinventées, et cohabitent avec une technique contemporaine de pointe, notamment dans l’informatique et l’audiovisuel (robot, projecteurs asservis, bandes son sophistiquées, vidéo, mapping…). C’est un théâtre esthétique, magique et festif, où le sens donné par le texte est porté par l’univers visuel et sonore. Les influences du cirque et de la foire y sont également les marques d’un théâtre populaire.


Des partenaires

La compagnie est conventionnée par la DRAC PACA depuis 2013 et soutenue au fonctionnement par les services culturels de la Ville de Marseille, le Département 13, la Région PACA. Elle reçoit également des subventions sur des projets artistiques (Institut Français, Adami, Spedidam) et/ou culturels spécifiques.
Elle est adhérente au Syndeac depuis 2014.
Elle est titulaire d’un agrément «Entreprise Solidaire» et d’un agrément pour recevoir des jeunes en Service Civique et en Volontariat Européen.


Un lieu : le Pôle Nord

polenordEn 2012, l’Agence de Voyages Imaginaires a enfin pu poser ses bagages, en s’installant dans un lieu qui lui semblait prédestiné : l’ancienne usine de sous marins du commandant Cousteau, située derrière la gare de L’Estaque, dans le 16e arrondissement de Marseille. Baptisé « Le Pôle Nord », ce lieu abrite aujourd’hui les bureaux, la salle de répétitions, le stock et l’atelier de la troupe.

Suivant un principe de solidarité et d’échanges, de nombreuses compagnies y viennent répéter, tester, créer… Les habitants du quartier et les classes des établissements scolaires proches sont régulièrement invités à assister à des répétitions ouvertes. Ateliers, stages, rencontres publiques, soirées et apéro artistiques transforment enfin la vieille fabrique de bateaux submersibles en un véritable lieu de recherche et de création de… véhicules pour l’imaginaire !


Les grandes lignes du projet culturel

Peu à peu, le chemin parcouru durant toutes ces années, à adapter romans, légendes et œuvres du répertoire dramatique classique nous a conduit à un véritable périple à travers l’histoire du théâtre et du monde.

Aujourd’hui l’aventure continue. L’exploration du patrimoine nous amène encore et toujours à redécouvrir les œuvres classiques et en à donner une lecture contemporaine à tous les publics, ravis d’entendre, réécouter, voir ou revoir tout le génie de ces œuvres intemporelles.  À chaque création, un voyage d’étude à l’étranger est organisé pour découvrir d’autres cultures, cultiver l’itinérance et le déracinement et pour se nourrir des rencontres et des échanges. Comme l’évidente continuité du travail de représentation de nos spectacles, nous cherchons toujours à développer une action culturelle, en organisant inlassablement stages, ateliers, échanges avec les publics, rencontres avec les scolaires.  En installant loges et expos dans les halls, en accompagnant en musique le public à la sortie des spectacles, en invitant un groupe de spectateurs à manger à notre table… nous œuvrons sans cesse à abolir la frontière plateau/salle pour briser les idées reçues de «l’artiste intouchable / le théâtre c’est pas pour moi»…

À l’intérieur de l’Agence de Voyages Imaginaires, un esprit compagnie, solidaire et compagnon est cultivé. Est réunie une équipe compétente constituée de tous les corps de métier nécessaires à la création et l’exploitation de spectacles. Nous encourageons la formation continuelle des membres de la compagnie, autant pour l’artistique, que pour la technique ou l’administration.

Enfin nous cherchons à développer une attitude responsable, sincère et solidaire, afin que le petit monde de notre petite entreprise culturelle soit à l’image de ce que nous souhaiterions être le monde dans lequel nous vivons tous. Dans le respect et l’attention à nos compagnons, à nos interlocuteurs, notre public, les femmes et hommes qui nous entourent et à la planète Terre.


L’histoire

Au début, nous étions en mille neuf cent soixante-dix-neuf, et nous étions deux, Patrick Ponce et Philippe Car. Nous habitions Marseille mais c’est à Paris que notre vraie rencontre eut lieu, au T.E.M.P, dirigé par Pinok et Matho, deux femmes géniales, exploratrices passionnées, chercheuses entêtées, pleines d’humour et de vie. Elles furent nos maîtres incontestables.

mohicandanceÀ partir d’un langage corporel, scénique et imagé, Pinok et Matho nous apprirent à écrire, à composer et à inventer notre propre mode d’expression. Hors du cadre et du cursus théâtral, dit « classique », où le texte prenait toute la place, notre conservatoire était là où le corps de l’acteur était maître. Héritiers d’Étienne Decroux, et avant lui de Charles Dullin, en marge des écoles d’acteur que fréquentaient nos copains, nous nous sentions appartenir à un courant théâtral différent. Nous avons très vite découvert toutes sortes d’aventures théâtrales passionnantes : les spectacles improvisés de la troupe d’acteurs internationale de Peter Brook, les expériences communautaires du Living theater et du Théâtre du Soleil, le théâtre invisible d’Augusto Boal. Toutes les pratiques artistiques expérimentales nous attiraient. En même temps que le langage du corps, nous découvrions tout un univers issu de pratiques traditionnelles anciennes : la Commedia dell’Arte, les masques balinais, les masques italiens, les marionnettes, le théâtre d’ombre… Comment l’expression du corps de l’acteur décuplait l’émotion tout en l’écrivant d’une manière non réaliste, onirique, éminemment poétique… Un patrimoine à notre disposition ! Patrick et moi nous sentions complémentaires et riches de nos différences. Confortés par nos aspirations artistiques communes, nous décidâmes, dès notre première rencontre, de nous lancer dans l’écriture d’un spectacle.
Notre écriture dramatique va peu à peu se nourrir de toutes ces influences artistiques. Le spectacle comme un art total, où il est naturel de puiser dans un vivier de pratiques. Le principe du numéro, comme au cirque, à la foire. Louis Jouvet disait d’un acteur qu’il est comme un acrobate.

Cinq ans plus tard, le duo Patrick Ponce et Philippe Car devient une troupe : Cartoun Sardines, Théâtre.
Vingt-six ans après ce début, la troupe devient une famille, un collectif d’une vingtaine de personnes. Les autos, les camions, les trains et les avions nous transportent, pour y travailler, tout autour du monde. L’itinérance est devenue notre vie. Nous fabriquons et jouons des tas de spectacles, des films, des histoires, nourris au fur et à mesure par nos expériences. Notre amour du théâtre, du spectacle, du public et du métier ne fait que croître, la passion de la découverte et de l’exigence toujours partagée par tous. L’histoire d’une troupe s’est écrite.

En 2007, Cartoun Sardines, Théâtre se scinde en deux groupes et donne naissance à  L’Agence de Voyages Imaginaires/Cie Philippe Car, codirigée par Philippe Car et Valérie Bournet. Pour notre nouvelle troupe le projet reste le même, persistant et continuel.

setdetable
Aujourd’hui, nous « débarquons » dans un théâtre comme un grand 8 s’installe dans un village ! Pour tenter d’échapper au cloisonnement étouffant des théâtres et partager notre passion avec un large public, nous débordons » de la salle : nos véhicules et remorques taguées sont garés devant, loges et expos sont déployées dans le hall et notre cuisine embaume dés l’entrée.

Nous jouons de la musique avant, pendant et après les représentations, chaque soirée est une fête.

Poser nos bagages, jouer nos spectacles, sortir les instruments, partager nos histoires, un verre et une assiette, c’est retracer avec simplicité le lien entre la vie et l’art. Et c’est un bain de magie.

(L’histoire complète est racontée en détails et accompagnée de beaucoup de photos dans le livre : « Philippe Car, 35 ans d’une troupe de théâtre ». )