Édito Mars 2018
newsletter facebook

Édito mars 2018

L’Agence de Voyages Imaginaires RESPIRA TEATRO

Ce mois ci , Valérie est en Colombie chez nos amis de la Cie Cofradia à Baranquilla (SUIVEZ SON CARNET DE VOYAGE ICI).
Au mois de juin nous étions allés chez eux pour leur offrir un spectacle de notre répertoire « le Malade Imaginé » .
De retour chez eux, Valérie continue la passation en les aidant à répéter leur «  Infermo Imaginado ». Chaque jour est une leçon de théâtre : exigence, curiosité, technique, recherche, émotions……

Phil continue sa création sur l’extraordinaire vie d’Edmond Rostand.
L’équipe se remet avec bonheur du rdv magique au MUCEM. Les dieux du théâtre étaient avec nous. Nous étions 60 sur scènes et 3000 spectateurs heureux !!!!

En écoutant une émission avec Peter Brook nous nous sommes entendu !!! Envie de partager avec vous ce chemin commun : « Le théâtre est conte, le théâtre raconte le monde : crimes, guerres, politique, humour, amour…  Le théâtre ouvre à l’inconnu.

On est prêts à payer, souvent cher, (trop cher, d’ailleurs), pour aller au théâtre. Chacun vient avec ses préoccupations, ses problèmes d’argent, beaucoup. On rentre dans la salle on est unis.
Le public est venu pour qu’on lui raconte une histoire. Comme un enfant avec son père ou sa mère.
Le comédien est un conteur, il doit maintenir l’attention. Car le spectateur est comme l’enfant, il dit : et alors ?
Alors, si on perd le spectateur, il s’ennuie, et tout le monde s’ennuie.
L’histoire et le thème doivent toucher tout le monde. Alors, il y a ces moments de suspension ou tout le monde est touché de la même manière. Ces silences.

Ceux qui rentrent dans un théâtre peuvent en sortir un peu plus positif qu’avant d’y rentrer, c’est notre devoir absolu.
Quel que soit le thème, il faut qu’à la fin ceux qui sont là soient unis autour du thème. Pour qu’à la sortie quelque chose en nous soit calmé et nourri. Et un peu plus ouvert aux autres.
Quelque soient les conditions, ça vaut la peine de continuer à vivre.
Le théâtre est un lieu et un moment fédérateur. Un spectacle est une constante renaissance.

Si nous travaillons dans le théâtre, nous savons que nous devons tendre, de toutes nos forces vers ce que nous montre l’œuvre de Shakespeare : Un miroir constamment lavé et poli, qui nous révèle, couche après couche, ce qui est caché, ce qui se tapit dans l’obscurité jusqu’à ce que qu’à un instant la lumière y pénètre tandis que le miroir s’efface.
Il n’y a plus celui qui voit et ce qui est vu, nous sommes touchés au fond de nous-même et la nature humaine, la nôtre, à notre vif étonnement, nous est révélé, nous ne faisons plus qu’un avec le miroir. »

Cher public, cher(e)s Ami(e)s , hasta pronto, à très vite sur la route des rêves !

Phil & Val

Laissez nous un message

 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
89 messages.
Fauchère Anne a écrit le 5 octobre 2016 à 0 h 19 min:
Je tenais à vous faire part de mes impressions suite à la représentation "le conte d'hiver" que je viens de voir au théâtre du Luxembourg à Meaux. La mise en scène, les jeux d'acteurs, les décors, les musiques et les chants riment tous avec l'excellence. Quel plaisir de voir une pièce de Shakespeare aussi intelligemment revisitée. Quelle belle leçon de théâtre pour les spectateurs et surtout pour tous les lycéens présents ce soir-là : ils ont pu apprécier voire découvrir non seulement Shakespeare mais aussi ce qu'est la commedia dell'arte avec toute sa part de fantaisie et d'improvisations. Il suffisait d'entendre les rires, les chants scandés, les applaudissements du public pour aboutir à une seule conclusion qui s'impose d'elle-même : audace et pari réussis, monsieur le metteur en scène, messieurs et mesdames les acteurs. Alors, pour ce moment de pur partage, de pur bonheur, je vous dis un grand merci.
PATOU Christian et Noëlle a écrit le 4 octobre 2016 à 22 h 50 min:
Nous sortons du Théâtre Luxembourg à Meaux, où nous avons vu Le conte d'hiver. Nous ne pouvons que vous remercier pour l'excellente soirée que vous nous avez fait passer. Tous les acteurs étaient formidables, bons chanteurs, bons musiciens. Merci aussi pour la mise en scène et les décors. Après cette soirée, difficile de ne pas aimer Shakespeare.
Frédérique a écrit le 11 juin 2016 à 16 h 52 min:
Une soirée merveilleuse en votre compagnie hier soir à Montalieu : "Sur le sentier d'Antigone", une pièce majestueuse, originale, jouée avec un talent sans nom et nous invitant à la réflexion sur nous-même... Une ouverture du Solstice de Brangues réussie... et pour finir un repas tout aussi agréable que surprenant. Merci et félicitation à l'équipe... et un p'tit clin d'oeil au cuisinier 😉 Tout était parfait !!!! au plaisir de vous retrouver sur une scène près de chez nous.
Jean-Luc a écrit le 8 juin 2016 à 16 h 40 min:
Merci pour cette belle soirée d'Exploration Polaire ! Super accueil, supers spectacles, super public !
Que du bonheur quoi !

Vivement la prochaine, c'est promis, on y sera !