Édito Mars 2018
newsletter facebook instagram

Édito mars 2018

L’Agence de Voyages Imaginaires RESPIRA TEATRO

Ce mois ci , Valérie est en Colombie chez nos amis de la Cie Cofradia à Baranquilla (SUIVEZ SON CARNET DE VOYAGE ICI).
Au mois de juin nous étions allés chez eux pour leur offrir un spectacle de notre répertoire « le Malade Imaginé » .
De retour chez eux, Valérie continue la passation en les aidant à répéter leur «  Infermo Imaginado ». Chaque jour est une leçon de théâtre : exigence, curiosité, technique, recherche, émotions……

Phil continue sa création sur l’extraordinaire vie d’Edmond Rostand.
L’équipe se remet avec bonheur du rdv magique au MUCEM. Les dieux du théâtre étaient avec nous. Nous étions 60 sur scènes et 3000 spectateurs heureux !!!!

En écoutant une émission avec Peter Brook nous nous sommes entendu !!! Envie de partager avec vous ce chemin commun : « Le théâtre est conte, le théâtre raconte le monde : crimes, guerres, politique, humour, amour…  Le théâtre ouvre à l’inconnu.

On est prêts à payer, souvent cher, (trop cher, d’ailleurs), pour aller au théâtre. Chacun vient avec ses préoccupations, ses problèmes d’argent, beaucoup. On rentre dans la salle on est unis.
Le public est venu pour qu’on lui raconte une histoire. Comme un enfant avec son père ou sa mère.
Le comédien est un conteur, il doit maintenir l’attention. Car le spectateur est comme l’enfant, il dit : et alors ?
Alors, si on perd le spectateur, il s’ennuie, et tout le monde s’ennuie.
L’histoire et le thème doivent toucher tout le monde. Alors, il y a ces moments de suspension ou tout le monde est touché de la même manière. Ces silences.

Ceux qui rentrent dans un théâtre peuvent en sortir un peu plus positif qu’avant d’y rentrer, c’est notre devoir absolu.
Quel que soit le thème, il faut qu’à la fin ceux qui sont là soient unis autour du thème. Pour qu’à la sortie quelque chose en nous soit calmé et nourri. Et un peu plus ouvert aux autres.
Quelque soient les conditions, ça vaut la peine de continuer à vivre.
Le théâtre est un lieu et un moment fédérateur. Un spectacle est une constante renaissance.

Si nous travaillons dans le théâtre, nous savons que nous devons tendre, de toutes nos forces vers ce que nous montre l’œuvre de Shakespeare : Un miroir constamment lavé et poli, qui nous révèle, couche après couche, ce qui est caché, ce qui se tapit dans l’obscurité jusqu’à ce que qu’à un instant la lumière y pénètre tandis que le miroir s’efface.
Il n’y a plus celui qui voit et ce qui est vu, nous sommes touchés au fond de nous-même et la nature humaine, la nôtre, à notre vif étonnement, nous est révélé, nous ne faisons plus qu’un avec le miroir. »

Cher public, cher(e)s Ami(e)s , hasta pronto, à très vite sur la route des rêves !

Phil & Val

Laissez nous un message

 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
121 messages.
Legeai lydia a écrit le 12 septembre 2020 à 22 h 51 min:
Bonsoir la troupe après vous avoir vu ce soir sur Alençon je souhaitais vous féliciter. C'était une belle soirée.
J'ai une petite question comment s'appelle votre instrument de musique avec lequel vous avez commencé à l'entrée de la scène nationale?
Merci beaucoup à très bientôt
Aïala a écrit le 7 septembre 2020 à 12 h 24 min:
Désolée, c'est plutôt pas un message public...
Aïala a écrit le 7 septembre 2020 à 12 h 24 min:
Bonjour,
Je vous contacte de la part de Déborah Benveniste.
J'anime des formations avec l'association Pivoine, association d'éducation populaire et organisme de formation basé à Faux la Montagne, sur le plateau de Millevaches, en Limousin.
Nous organisons régulièrement des formations à l'extérieur de notre territoire dans le but de favoriser le brassage des publics.
Nous organisons une formation à Marseille du 9 au 13 novembre prochain et sommes à la recherche d'un lieu pour l'accueillir.
Nous cherchons un lieu comprenant une salle pour une vingtaine de stagiaires + 2 à 4 formatrices, avec une autre salle ou des espaces à disposition (chauffés si besoin) pour pouvoir faire des petits groupes. Nous avons aussi besoin que les stagiaires puissent manger sur place ou pas loin, avec si possible une petite cuisine pour faire réchauffer son repas (mais ce n'est pas obligé).

Cela vous semble-t-il possible dans votre lieu ? A quelles conditions ? (prix, conditions d'utilisation...)

Merci de votre réponse, et éventuellement de nous envoyer un devis.
Je vous remercie par avance, Aïala
M T Newman a écrit le 11 juin 2020 à 16 h 25 min:
Bonjour a tous!! Si vous êtes fan de James Joyce, vous aimerez peut-être savoir que nous sommes un groupe artistique australien célébrant Bloomsday, le jour où se déroule l'action de son célèbre roman Ulysses, le mardi 16 juin avec une série de 18 courts films ici sur Facebook. En savoir plus   https://www.facebook.com/groups/bloomsday2020. Nous espérons vous voir là-bas!
gisele a écrit le 9 mai 2020 à 18 h 27 min:
MERCI..Merci de continuer pour nous.
Nous avons faim et soif de vous retrouver pour des moments de grand plaisir et de partage.
excellente idée de nous faire découvrir ces moments de construction de votre prochain spectacle autour des Fables de La fontaine.
on a hâte de vous retrouver!