Édito février 2019
newsletter facebook instagram

Édito février 2019

Amis, spectateurs, artistes, passants…
Bienvenue sur le site de l’Agence de Voyages Imaginaires, en cet hiver finissant… (déjà ? devons-nous nous en réjouir ou nous en inquiéter ?)

Cette année, huit de nos spectacles tournent et nous avons l’immense plaisir de vous recevoir avec El Cid, qui a déjà joué 160 fois ; Le Bourgeois Gentilhomme, dont nous avons fêté la 200eme l’été dernier ; La Fabuleuse Histoire d’Edmond Rostand, notre nouveau spectacle, qui enchante les âmes pour notre grand bonheur ; L’Histoire d’Amour de Roméo et Juliette, qui n’arrête jamais son tour du monde, et qui se joue en ce moment en Colombie, devant plusieurs milliers de spectateurs ; Sur le sentier d’Antigone, notre spectacle magique et résistant, Le Conte d’Hiver, notre conte shakespearien et El Infermo Imaginado, version colombienne de notre Malade Imaginaire, joué par Cofradia, troupe colombienne, à qui l’on a donné cette pièce.
A quoi se rajoutent stages, cabarets, bals, fêtes, évènements… collaborations artistiques (Philippe a accompagné Omar Porras à la fabrication de son nouveau spectacle en solo : Ma Colombine visible cet été au Festival d’Avignon).
Bref, une année bien remplie !

Et une nouvelle page blanche (en fait déjà bien remplie) s’ouvre sur la nouvelle et prochaine création ! Les esprits chauffent, les lectures s’intensifient, les idées fusent, une partie de l’équipe est partie en Colombie (SUIVEZ LEUR CARNET DE VOYAGE ICI) pour assister au carnaval de Baranquilla et y puiser des sources d’inspiration… de quoi s’agit-il ? Mystère ! Même si nombreux savent déjà !
L’écriture est en cours, bientôt des nouvelles !

Travailler à fabriquer du rêve, produire de la joie, c’est œuvrer au courage et à l’espoir. C’est notre façon de nous joindre de tout cœur avec tous ceux qui luttent pour un monde plus juste et respectueux !

À vos amours !

Valérie et Phil pour toute la troupe

 


Laissez nous un message

 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
107 messages.
Guillaume Pigeard de Gurbert a écrit le 11 octobre 2016 à 23 h 55 min:
Conte d'hiver (Winter Tale) ébouriffant de fidélité à l'esprit shakespearien. Cet univers est bien celui du conte (tale), jusque dans le tragique : "le monde est une histoire (tale) racontée par un idiot..." (Macbeth, V, 5). "Le temps est hors de ses gonds" (Hamlet), et fait le clown. La scène se fait piste. Découvrir ou redécouvrir Shakespeare ainsi, quel cadeau! Chapeau bas.
Charlotte a écrit le 5 octobre 2016 à 15 h 27 min:
Quel beau voyage vous nous avez offert ! Des étoiles plein les yeux ... mais aussi des larmes ... de rire décalés et de tristesse.
Tant d'émotions partagées !
Et puis ces danses farfelues ... j'en rigole encore !
Vous êtes formidables.
CHASSAGNON a écrit le 5 octobre 2016 à 15 h 06 min:
Quel beau voyage théâtral vous nous avez offert là ! Comment trouver le mot juste pour décrire ce que l'on ressent en sortant de ce "Conte d'hiver".... Un savant mélange de talent, d'audace, d'originalité; tout y était de la musique à la mise en scène (la place des costumes dans cette mise en scène : magique). Un parfait accord entre Shakespeare et votre interprétation. Cela fait du bien de voir et d'entendre du "BEAU". Oui, emmenons nos enfants, nos amis, nos parents au théâtre ! Je passe le message pour que le théâtre 13 fasse salle comble !

Merci et encore bravo

Sylvie
Fauchère Anne a écrit le 5 octobre 2016 à 0 h 19 min:
Je tenais à vous faire part de mes impressions suite à la représentation "le conte d'hiver" que je viens de voir au théâtre du Luxembourg à Meaux. La mise en scène, les jeux d'acteurs, les décors, les musiques et les chants riment tous avec l'excellence. Quel plaisir de voir une pièce de Shakespeare aussi intelligemment revisitée. Quelle belle leçon de théâtre pour les spectateurs et surtout pour tous les lycéens présents ce soir-là : ils ont pu apprécier voire découvrir non seulement Shakespeare mais aussi ce qu'est la commedia dell'arte avec toute sa part de fantaisie et d'improvisations. Il suffisait d'entendre les rires, les chants scandés, les applaudissements du public pour aboutir à une seule conclusion qui s'impose d'elle-même : audace et pari réussis, monsieur le metteur en scène, messieurs et mesdames les acteurs. Alors, pour ce moment de pur partage, de pur bonheur, je vous dis un grand merci.
PATOU Christian et Noëlle a écrit le 4 octobre 2016 à 22 h 50 min:
Nous sortons du Théâtre Luxembourg à Meaux, où nous avons vu Le conte d'hiver. Nous ne pouvons que vous remercier pour l'excellente soirée que vous nous avez fait passer. Tous les acteurs étaient formidables, bons chanteurs, bons musiciens. Merci aussi pour la mise en scène et les décors. Après cette soirée, difficile de ne pas aimer Shakespeare.