Édito décembre 2018
newsletter facebook instagram

Édito décembre 2018

Cher(e) s ami(e)s,

La fabuleuse histoire d’Edmond Rostand ! a été créée au Théâtre des Bernardines et se promène maintenant en tournée, semant sur son passage joies et émotions… Le défi de ce spectacle, fruit d’un long travail de documentation et d’écriture, a consisté ensuite à donner vie à ses quarante personnages et surtout à celui d’Edmond Rostand. Poète inspiré et empli de doutes, inventeur acharné de théâtre et finalement peu connu, porté par le bien-être de l’humanité… apologiste de la fraternité. Une épopée réelle en forme de conte… Notre Pôle Nord, notre lieu de fabrication, a résonné des voix des personnages créés par les acteurs et les actrices dirigé(e)s par Valérie, pour un stage de trois semaines : donner naissance à des êtres d’imagination, et les faire exister sur un plateau de théâtre… Un moment pour nous d’ouvrir les portes de notre imaginaire. Comment cherchons-nous ? Comment taillons-nous les blocs de granit qui deviendront personnages ? Comment nous trompons-nous et finissons par trouver ? Comment nous tenons-nous sur le bon chemin de la création.

La prochaine création de l’Agence se bouscule dans nos esprits… Ce sera fabuleux aussi… Aujourd’hui c’est le temps du rêve où tout est possible ! Il y a toujours écrit sur un des murs du Pole Nord cette phrase phare : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, c’est pour cela qu’ils l’ont fait !” Nous nous réunissons près de la cheminée et nous rions, nous nous interrogeons, nous écrivons : “et si…”. Créer toujours ce moment de jubilation de “l’avant  spectacle”… Plus nos rêves iront loin, plus nous irons loin ensemble.

Bientôt la nouvelle année, nous vous souhaitons de belles navigations pleines d’espoir, de solidarité, d’actions bienveillantes, pour avancer au mieux ensemble ! Prenez soin de vous. Nous nous retrouvons bientôt !!!

Valérie et Phil pour toute la troupe

 A l’an que vèn, se siam pas mai que fuguem pas mens.

(A l’année prochaine, si nous ne sommes pas plus nombreux, que nous ne soyons pas moins nombreux)

 

Découvrez ici notre dernière newsletter !

 


Laissez nous un message

 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
109 messages.
bertho christiane a écrit le 16 octobre 2019 à 8 h 24 min:
quel beau projet !quelle belle énergie
nous nous verrons a saint nazaire
bravo
liliane a écrit le 14 octobre 2019 à 14 h 41 min:
J'ai vu votre spectacle Le Conte d'Hiver hier à Vals les Bains .C'est magnifique Je suis ressortie enthousiasmée Quelle ambiance Quels décors!!! FELICITATIONS
PIERRE BERTHELOT a écrit le 3 septembre 2019 à 18 h 15 min:
bonjour à toutes et à tous,
au sujet de la fable
nous c'est donc : fable XXII "le chat et le rat"

on l'intitulerait " les 7 péchés capricieux"

au centre d'un vieux vivyl qui tourne sur un tourne disque,
une souris (peluche ou plastique) entourée de 7 tapettes à rat où seraient inscrit : sur une" pacte", l'autre "traité" une autre "promesses" ... "union" ... "main dans la main" .... "accord" .... "trahison" ...
un son sera enregistré et pourra être diffusé

le tout sera prêt à notre retour d'Angleterre vers le 25 septembre
bises fortes à vous toutes et tous
Caty et Pierre
Jacques Pégat a écrit le 23 juillet 2019 à 10 h 00 min:
Ce petit message pour féliciter Philippe Car et le musicien qui l'accompagnait dans sa magnifique interprétation d'Edmond Rostand ! Nous étions présents avec des amis belges Vendredi dernier à Villeneuve Les Avignon. Nous avions eu le plaisir de voir La Compagnie à Annecy plusieurs fois et en plus de partager un repas ou un temps convivial avec vous. Bravo à Philippe et à son hommage vibrant au Théâtre et à tous ses acteurs (auteurs, acteurs, musiciens, techniciens...). Ce fut une soirée pleine de grâce sous la houlette d'un magicien du jeu. Le plus beau et vibrant rôle de Philippe Car. Même quand le coq ne veut pas se retourner dans son écran d'ombre et de lumière, l'artiste improvise et rappelle la magie imparfaite du Théâtre, du Théâtre Vivant.

J'espère avoir encore le plaisir de revoir cette pièce à Annecy à Bonlieu. Avec toute mon admiration, Jacques Pégat
Christian a écrit le 9 juin 2019 à 11 h 22 min:
La 6éme Exploration Polaire c'était géant, un peu chaud pour un pole mais ça doit être du au réchauffement climatique.

Merci c'était génial !